dimanche, décembre 8, 2019
A LA UNEACTUALITESSPORT

APRÈS 2 ANS À KAOLACK, LA SONACOS RETOURNE À DIOURBEL (PRÉSIDENT)

La SONACOS a décidé de quitter la ville de Kaolack, où elle s’était repliée depuis deux ans faute d’un terrain de football adéquat, pour retourner à Diourbel, son fief, où elle va désormais effectuer ses entrainements en vue de devenir plus performante, a déclaré son président, Oumar Samb.

‘’Nous avons considéré qu’il fallait que l’équipe revienne à Diourbel se ressourcer, que l’on puisse partager ensemble les difficultés que nous allons vivre avec les diourbellois, avec les dirigeants pour pouvoir revenir très vite au sommet’’, a-t-il dit vendredi soir, au cours d’un point de presse.

Il a expliqué que la rencontre a permis de lancer la nouvelle saison, à la suite des changements notés au niveau de la direction du club, avec l’arrivée de Modou Diagne Fada, le directeur général de la SONACOS.

Il assure que les nouveaux dirigeants s’engagent à donner les moyens nécessaires tant sur le plan financier que logistique pour que l’équipe retrouve ‘’ses grandes valeurs’’. Il a rappelé que ces dernières années, la SONACOS de Diourbel a fait des ‘’va-et-vient entre la ligue 2 et la ligue 1’’, soulignant que le club veut renouer avec son public.

Il a déclaré que pour sortir de cette situation d’instabilité notée depuis quelques années, les dirigeants et l’ensemble des forces vives du football diourbellois ont décidé de mener des réflexions, pour cerner les difficultés.

‘’Nous nous sommes penchés de matière très profonde sur les causes de cette situation en essayant de cerner les principales difficultés et nous allons restructurer de manière très profonde le management de l’équipe’’, a-t-il promis.

L’une des principales causes de ce manque de performance est que depuis deux ans, l’équipe ne s’entrainait plus à Diourbel, sa base naturelle, a-t-il diagnostiqué.

‘’La première mesure importante que nous avons prise cette année, c’est que l’équipe va loger à Diourbel et s’entrainera à Diourbel. Donc, l’équipe va revenir au niveau de Diourbel, malgré le fait que l’on n’a pas encore une infrastructure au niveau de la région, ce qui est très déplorable’’, a-t-il dit.

La SONACOS a aussi entrepris des réformes importantes au niveau du management de l’équipe pour ‘’corriger les manquements et autres dispersions dans ce domaine’’.

‘’Ces réformes vont nous permettre d’être beaucoup plus performants dans la recherche du résultat que nous voulons’’, a indiqué Oumar Samb.

Pour renverser la tendance actuelle, le club diourbellois a recruté un nouvel entraineur en la personne de Moustapha Seck, qui a signé un contrat de deux ans, et a engagé des joueurs venus des pays voisins, comme la Mauritanie, la Gambie et la Guinée.

Il informe de la mise en place d’un budget compris entre 60 et 80 millions FCFA. Selon lui, il n’existe pas une grande différence entre la ligue 1 et la ligue 2. Concernant notamment la masse salariale, il avance qu’’’il n’y a pas une grande différence entre les deux niveaux’’.

Laisser un commentaire